L’INSEE,  a mené en Midi-Pyrénées, en mars 2009, une étude sur la transmission des PME.

La transmission des PME est un enjeu majeur car elle permet la continuité économique des entreprises et de la sauvegarde des emplois d’une part, le maintien d’une activité vitale pour nombre de bassins de vie, d’autre part.

Sur les 95 000 PME dont le siège est en Midi-Pyrénées dépendent 72 000 emplois salariés et le maintien de la diversité économique des PME régionales, notamment en milieu rural.

L’industrie est fortement touchée. C’est un secteur soumis à une forte concurrence et la mondialisation exige d’importants investissements. Elle demande donc aux entrepreneurs d’avoir des liquidités pour investir.

C’est un profond apport de l’intelligence économique et une opportunité  à saisir par les entrepreneurs qui seront formés  et ou soutenus par une démarche d’intelligence économique.

La cartographie, la veille, la sécurité et la stratégie sont primordiales pour accompagner l’entrepreneur dans son rachat.

C’est pour moi une piste à explorer et sur laquelle les pouvoirs publics devront se pencher pour ne pas voir péricliter les PME.